CONTACT INVESTIR COMPORTA ALGARVE LE PORTUGAL
  • Home >
  • LE BLOG >
  • Emmener son animal de compagnie pour vivre au Portugal

Emmener son animal de compagnie pour vivre au portugal

Emmener son animal de compagnie pour vivre au Portugal
By Luis RIBEIRO . 4 years
Categories :
Portugal Tourisme

Vous souhaitez partir vivre au Portugal et avez déjà songé à bien des démarches administratives auxquelles vous devez vous soumettre. Si vous concernant tout est prêt pour le grand jour, avez-vous pensé à votre animal de compagnie ? En effet, si vous envisagez de rejoindre votre nouveau lieu de vie avec lui, il va falloir vous conformer aux conditions qui régissent son expatriation.

 

Emmener son animal pour vivre au Portugal implique effectivement certaines notions que vous devrez respecter à la lettre si vous ne voulez pas être, plus tard, sanctionné. Ces quelques lignes vont alors vous permettre de tout savoir de ces conditions spécifiques et des possibles sanctions encourues le cas échéant.

 

Des conditions spécifiques

Afin de ne pas risquer de voir entrer un animal pour vivre au Portugal qui pourrait transporter avec lui des maladies infectieuses et/ou contagieuses, les pays imposent des lois. Et même en restant dans la zone Euro, vous devez absolument vous y référer.

 

Ainsi, parmi les quelques règles de base, il vous faudra, quelques mois avant votre départ, faire vacciner votre compagnon contre la rage (même s’il l’est déjà), et ce, dans un laboratoire, agréé par les organismes compétents en la matière, qui pourra s’assurer de l’efficacité de l’injection. 

 

Que ce soit un chat, un chien voire même, pourquoi pas, un furet, il devra absolument être identifié :

  • si son identification a été faite avant le 3 juillet 2011, il pourra alors présenter un tatouage (ce dernier ne sera d’ailleurs valable que s’il est resté parfaitement lisible) ;

  • si cette identification est ultérieure au 3 juillet 2011, il sera alors porteur d’une puce électronique.

 

Pour installer cet animal et vivre au Portugal avec lui, il sera également incontournable d’être en possession de son passeport européen. Celui-ci reprendra tous les actes de chirurgie qui auraient pu être dispensés avant son départ, toutes les vaccinations ainsi que toutes les visites de routine faites chez le vétérinaire. C’est d’ailleurs le vétérinaire, et lui seul, qui peut délivrer ce document.

 

Enfin, vous ajouterez au dossier un certificat de bonne santé délivré, là encore, par le vétérinaire de votre animal de compagnie.

 

Au-delà de ces différentes mesures, sachez que la mise en quarantaine n’est pas dans le protocole d’entrée dans le Portugal si vous arrivez d’un pays européen. Dans le cas où vous arriveriez d’un autre pays du monde, il est plus que conseillé de vous rapprocher du consulat portugais afin de connaître les éventuelles démarches supplémentaires qui pourraient vous être demandées.

 

Retrouvez d’autres renseignements sur le site Europa.eu et sur developpement-durable.gouv.fr.

 

Les sanctions prévues en cas de non respect

Un voyage, et plus encore une expatriation se prépare donc à l’avance aussi bien pour vous que pour votre animal. Cela vous permettra de vous mettre en situation régulière selon les éléments fourni juste avant.

 

Si toutefois vous tentiez de faire passer votre animal pour vivre au Portugal sans tenir correctement compte de ces quelques règles basiques et faciles à suivre, il vous faudra ensuite en subir les conséquences. Sachez que votre animal pourra dans le meilleur des cas vous être confisqué par la douane, et dans le pire des cas il pourra être euthanasié. 

 

Pour éviter un tel drame qui jetterait un terrible voile sombre sur votre arrivée dans le pays, ne prenez donc aucun risque. Quel que soit votre pays d’origine, prenez le temps de bien vous renseigner auprès du consulat local et de votre vétérinaire. Retardez, si nécessaire votre arrivée, ou celle de votre animal, afin de bien respecter chaque étape, chaque règle. Mieux vaut être séparé quelques semaines plutôt que de risquer sa vie et de devoir ensuite le regretter amèrement.