CONTACT INVESTIR COMPORTA ALGARVE LE PORTUGAL

Debaixo dos Pés(Sous les pieds) – les chaussées historiques de Lisbonne

Sous les pieds
By Paula ALVES . 2 years
Categories :
Culture

Le matériau le plus banal à sa fonction fondamentale: le sol de Lisbonne suffisant pour être l’objet de l’exposition

 

Jusqu'au 24 septembre, le Musée de Lisbonne - Torreão Poente, à la Praça do Comércio, nous montre une exposition très particulière: elle nous invite à analyser la ville et son histoire en regardant le sol, sur lequel nous marchons et avons marché jusqu’à présent.

 

Les techniques, les matériaux, les formes, les compositions et les couleurs qui couvrent le sol de la capitale, depuis la préhistoire jusqu’au début du 20ème siècle sont exposés. Comme un type de revêtement de sol ne sort pas du néant, comme les besoins de l'homme ont aiguisé sa capacité inventive et comme les solutions adoptées traduisent des expériences, des formules, des essais et des erreurs, on peut dire que, en examinant les chaussées que l'homme a créées et sur lesquelles il a marché, on comprend mieux l'histoire d'un lieu et l'histoire des gens qui l'habitaient.

Les solutions de pavement de la ville ont changé avec le temps. Il est évident que de nombreuses propositions ont été testées et évaluées, tandis que d'autres ont été adoptées occasionnellement.

 

Du latin pavimentum, le mot signifie couverture ou revêtement avec lequel le sol est recouvert. Le pavement en tant qu'élément architectural, construit à l'aide de matériaux sélectionnés et travaillés pour cet effet, a été une conséquence de la sédentarisation et représente une évolution sophistiquée aux besoins spécifiques de l'espace construit, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur.

 

Cette exposition a l'intention de donner des informations sur le type de revêtement qui aurait existé dans des temps aussi avancés que la Préhistoire, qui bien évidemment ne peut être reconnue qu’au niveau archéologique. L'archéologie est le grand thème de ce travail, ayant l'intention de faire connaître de nombreuses interventions archéologiques réalisées à Lisbonne ces dernières années.

 

Lors de l'étude des trottoirs de Lisbonne, nous nous rendons compte qu'ils sont à la fois cause et effet de l'évolution urbaine. Les impôts exigés à la population pour l'aménagement des rues et des trottoirs ont produit différentes solutions selon les endroits où, économiquement, la population était plus riche. De la même manière, l'utilisation croissante de carrosses, de palanquins a fait en sorte qu’il y ait eu un revêtement systématique et un élargissement des rues. De son côté, avec l'apparition de la voiture, à la fin du XIXème siècle, on a été forcé à s’adapter à des nouvelles avancées technologiques. L'invention du système «Mac-Adam» a fourni une solution provisoire à la question de la création de trottoirs plus réguliers, mais elle a ensuite provoqué des commentaires scandaleux du public sur l’existence de la poussière.

En revanche, les solutions millénaires traditionnelles se sont toujours révélées adéquates et fonctionnelles. Après tout, les matériaux les plus utilisés de façon plus fréquente, continuent à être de la pierre et de la poterie, bien qu'elles soient travaillées différemment.

 

Détournez votre attention sur le sol sur lequel nous marchons tous les jours, regardez attentivement les modèles de la Calçada Portuguesa (le trottoir portugais): c’est un hommage à tous ceux et celles qui ont permis de parcourir Lisbonne pendant tant de siècles.

 

Jusqu’au 24 septembre au Torreão Poente

Praça do Comércio

Du mardi au dimanche, de 10h00 à 18h00 (dernière entrée à 17h30)

Prix: 3€

 

Credits photos : Câmara Municipal de Lisboa