CONTACT INVESTIR COMPORTA ALGARVE LE PORTUGAL
  • Accueil >
  • LE BLOG >
  • Le permis de conduire international pour vivre au Portugal

Le permis de conduire international pour vivre au Portugal

Le permis de conduire international pour vivre au Portugal
Par Luis RIBEIRO Il y a 3 ans
Catégories :
Vivre à Lisbonne

Souhaiter vivre au Portugal implique automatiquement de réfléchir aux possibilités de déplacements dans le pays. Si la capitale lisboète regorge de moyens de déplacements tels que les bus, les trains et le tramway, vous pouvez aussi désirer vous véhiculer vous-même afin de pouvoir rallier comme bon vous semble les villes voisines, la campagne ou la montagne environnante.

 

Mais conduire au Portugal nécessite t-il de posséder un permis particulier ? Quelles sont les particularités de la conduite dans ce pays ? La réglementation liée au code de la route est-elle différente de la vôtre ? Vous allez vivre au Portugal, apprenez à y conduire.

 

Qu’est-ce que le permis de conduire international ?

Même si cela n’est pas obligatoire, il est préférable de détenir un permis de conduire international pour circuler dans le pays. Pour l’obtenir, il suffit d’en faire la demande dans votre pays d’origine, avant votre départ. Quelques éléments seront nécessaires pour son obtention, à savoir : 2 photos d’identité récentes, une pièce d’identité officielle (soit votre carte nationale d’identité soit votre passeport), votre permis national (en cours de validité) et le formulaire de demande de permis international qui devra être renseigné comme il se doit.

 

Evidemment, si vous ne possédez pas un permis de conduire en cours de validité, il vous faudra au préalable le renouveler. En outre, pour vivre au Portugal, et surtout y conduire, lorsque vous serez contrôlé par les autorités locales, il vous faudra présenter à la fois votre permis national (si vous le possédez) et votre permis national (émanant de votre pays d’origine).

 

Ce permis secondaire est, selon les pays, délivré gratuitement ou moyennant une participation financière. Obtenez d’autres informations sur le site des services publiques.

 

Les détenteurs du permis en Europe

Conduire dans ce pays requiert de respecter quelques données simples. Si vous n’êtes que de passage dans le pays, votre simple permis issu de l’Union Européenne suffira amplement.

 

Par contre, pour vivre au Portugal, les détenteurs du permis devront se présenter à l’IMTT (Institut de la mobilité et des transports) dans les 60 jours suivant leur installation munis d’un formulaire Modelo 1 IMT, du permis de conduire du pays d’origine (original et photocopie) et d’une pièce d’identité. 

 

A noter également que, dans le cas des ressortissants français, passées deux années de résidence dans le pays il devient impératif de disposer d’un permis Portugais. Cet échange est bien entendu réversible si la personne concernée souhaite repartir en France, auquel cas, sur simple demande auprès d’une préfecture française, elle pourra recouvrer ses droits de conduite sur le territoire. 

 

Les règles à observer

Enfin, conduire au Portugal nécessite aussi de s’adapter aux règles et aux habitudes locales. Naturellement, la prudence est de mise dès lors que vous êtes au volant, mais plus particulièrement encore au Portugal, où les usagers ont tendance à interpréter le code à leur manière. 

 

Voici une liste assez complète de la législation en vigueur dans le pays à destination des usagers de la route pour vivre au Portugal.

 

  • Vitesses maximales autorisées : 50 km/h en ville et dans les zones urbaines, 90 km/h sur les voies rapides, 120 km/h sur les autoroutes.

  • Priorités : en voiture, vous avez la priorité sur les deux roues et les véhicules tractés par des animaux, sauf si vous sortez d’un immeuble, d’une place de stationnement ou si vous vous engagez sur un rond-point.

  • Feux de croisement : ils doivent être allumés jour et nuit sur certaines portions de route (comme l’A25, qui relie Aveiro à Vilar Formoso).

  • Règles de stationnement : au Portugal, l’emplacement des aires de stationnement change en fonction de l’heure, de la semaine ou du mois selon des critères propres à chaque ville. Si vous ne voyez pas de panneau bleu ou blanc rayé d’une barre rouge, vous êtes dans un espace autorisant le stationnement. Attention, aussi, aux bordures de trottoirs peintes en jaune ou rouge, elles signifient une interdiction de se garer. De plus, des distances sont à respecter. Il est interdit de se parquer à moins de :

    • 6 mètres de l’arrêt d’un tramway,

    • 5 mètres derrière les arrêts de bus,

    • 25 mètres devant ces arrêts,

    • 5 mètres d’un carrefour ET en restant dans le sens de la circulation.

 

  • Amendes et politique zéro tolérance :

    • un dépassement par la droite peut coûter jusqu’à 1.250 euros d’amende,

    • l’utilisation du téléphone portable engendre 600 euros d’amende,

    • l’absence du triangle d’avertissement se paie 600 euros d’amende,

    • les infractions au Code de la route et les excès de vitesse se paient entre 300 et 2.500 euros.

 

 

A noter que, à moins de posséder un permis de conduire portugais, toute amende doit être immédiatement réglée. Le cas échéant, les autorités peuvent confisquer le véhicule :

 

  • l’alcool au volant est totalement interdit, en cas de contrôle affichant un taux supérieur à 0,05 %, il est possible de finir en prison et de voir son permis de conduire suspendu sur le champ.

  • En cas d’accident, sauf si la force majeur l’oblige, il ne faut rien toucher et attendre les forces de l’ordre qui dresseront les constats.

  • Un triangle de signalisation et un gilet fluorescent (dans l’habitacle) doivent toujours être présents dans le véhicule.