CONTACT INVESTIR COMPORTA ALGARVE LE PORTUGAL

Histoire du fado

Histoire du fado
By Luis RIBEIRO . 4 years
Categories :
Portugal Tourisme

Fado, la musique typique portugaise

Style musical incontournable du Portugal, le fado, qui signifie destin, est un chant mélancolique. Il exprime une certaine nostalgie d’une chose perdue ou jamais atteinte. Toujours accompagné par une “guitarra” (sorte de cistre en forme de mandoline) et une “violão” (guitare acoustique), des instruments à cordes pincées, le “fadista” interprète ces chansons pour le plus grand plaisir de tous.

 

De l’origine de ce genre artistique aux bonnes adresses, en passant par les artistes phares du pays, découvrez dans ce court article l’univers d’un art typiquement portugais. Un art digne d’attirer tout votre intérêt pour le Portugal.

 

L’origine du fado

Né dans les quartiers populaires du Portugal dans les années 1820/1840, il s’est ensuite étendu pour être aussi écouté et apprécié par la bourgeoisie. Il devint, sous la dictature de Salazar, le chant national. Il est, depuis le 27 novembre 2011, inscrit au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité. Deux variétés se distinguent :

  • Le fado de Lisbonne qui fut tout d’abord entonné dans les quartiers tels que l’Alfama, le Castelo, la Mouraria, le Bairro Alto ou encore la Madragoa est chanté aussi bien par des hommes que par des femmes. Ses thématiques favorites sont la saudade, la tristesse et la nostalgie notamment. Aujourd’hui, ce chant, dans sa version “typique”, est entendu dans des établissements spécifiques pour distraire les touristes.

  • Le fado de Coimbra issu des traditions académiques de l’université de la ville était, quant à lui, uniquement interprété par des hommes. A destination d’un public féminin, il peut arriver qu’un fadiste se place sous le balcon d’une demoiselle pour entonner une sérénade. En solo ou en groupe, ces chants sont accompagnés par la guitare sur des sonorités très différentes de celui de Lisbonne. Les thématiques abordées sont souvent les amours estudiantins et les textes ironiques.

 

Les artistes phares

C’est Maria Severa (1810-1836) qui fit entrer le fado au Portugal. Elle fut, en effet, la première grande fadista. C’est par elle, que ce mouvement musical se fit connaître. Un film réalisé par Leitão de Barros, le premier film sonore portugais, lui a d’ailleurs été consacré en 1931.

 

Connue et reconnue par ses pairs, Argentina Santos a également beaucoup donné dans ses interprétations. Son style très personnel, elle l’exprime aujourd’hui encore dans son restaurant, le Parreirinha de Alfama.

 

Parmi les grands artistes qui ont marqué ce mouvement musical fort du Portugal, on peut notamment citer des fadistes (de la version de Lisbonne) tels que Carlos Ramos, Manuel de Almeida, Fernando Farinha, Alfredo Duarte Marceneiro, Lucília do Carmo, Maria Teresa de Noronha, Berta Cardoso, Fernando Maurício ou encore Hermínia Silva. Puis, plus récemment, ce sont Amália Rodrigues et João Braga qui ont fait raisonner leurs magnifiques voix, faisant revivre à leur manière cet art portugais.

 

Concernant les chanteurs du style issu de Coimbra, on écoute Edmundo Bettencourt, Augusto Hilário, Adriano Correia de Oliveira, António Menano et José Afonso.

 

Quelques bonnes adresses

Si vous souhaitez découvrir, redécouvrir, ou tout simplement profiter d’une soirée au rythme de ces mélodies typiques, vous pouvez vous rendre aux adresses ci-dessous. Vous y serez enchanté par les artistes qui s’y produisent tout spécialement pour vous.

  • Adega Machado : Rua da Norte 91

  • Lisboa à Noite : Rua das Gáveas 69

  • Luso : Travessa da Queimada 10

  • Parreirinha de Alfama : Beco do Esperito Santo 1

  • Senhor Vinho : Rua do Meio à Lapa 18

  • A Severa : Rua das Gáveas 51

 

Vous voici désormais parfaitement documenté sur ce sujet. A vous, maintenant, de compléter ces informations en écoutant quelques airs, que ce soit sur des vidéos dédiées à cet art tels que YouTube ou Dailymotion ou mieux encore, dans l’un des sites proposés dans cet article.

 

Photo credit: .. canta fado .. via photopin (license)