CONTACT INVESTIR COMPORTA ALGARVE LE PORTUGAL
  • Home >
  • LE BLOG >
  • Le gouvernement de Centre droit n'obtient pas la confiance des Députés

Le gouvernement de Centre droit n'obtient pas la confiance des Députés

Le gouvernement de Centre droit n'obtient pas la confiance des Députés
By Luis RIBEIRO . 4 years
Categories :
Portugal Tourisme

L’actualité récente vient de décider du refus de la confiance des Députés au gouvernement de Centre droit de Pedro Passos Coelho qui réunissait le PSD (son parti), et les chrétiens démocrates du CDS.

 

L’ensemble de la gauche, qui s’était présentée divisée pour les élections législatives du 4 octobre, laissant le centre droit en tête, s’est, cette fois, unie pour rejeter cette confiance par 123 voix sur 230. Le Parti socialiste, le Parti communiste portugais et le Bloc de gauche ont donc trouvé un premier terrain d’entente après leur échec électoral.

 

Après seulement 11 jours de retour au pouvoir de l’ancien Premier Ministre, Pedro Passos Coelho, le Portugal va donc être obligé de revoir sa copie. En cause, la poursuite de l’austérité qui était proposée.

 

Avec seulement 104 députés élus, l’ancien Premier Ministre avait, en effet, la lourde tâche de trouver des alliés, ce qu’il n’a pas su faire en n’annonçant pas les mesures de relance qu’espéraient les Portugais après ces longues années de restriction.

 

Aucune dissolution du Parlement ne peut être effectuée dans les 6 mois qui précèdent ou qui suivent une élection présidentielle, selon la constitution. Or l’élection présidentielle se déroulera en janvier ; ce qui signifie que, quel que soit le gouvernement qui sera mis en place, il devra obtenir la confiance de l’Assemblée, telle qu’elle existe aujourd’hui.

 

Quelle politique pour demain ?

Charge, alors, à la Gauche, de trouver un terrain d’entente pour réaliser la politique attendue par les Portugais avec une nouvelle proposition de gouvernement, et de ne plus rééditer ses erreurs précédentes qui lui ont valu ces pertes de voix. A moins que, moins probable, le Centre droit ne trouve des alliés, cette fois, en infléchissant sa politique.

 

Les jours qui suivent devraient en dire plus mais le Portugal pourrait bénéficier d’une politique moins rigide, dans les prochains mois, plus basée sur une relance de la consommation et moins sur les restrictions budgétaires.