CONTACT INVESTIR VIVRE COMPORTA ALGARVE LE PORTUGAL

La Maison de Philippe Starck à Cascais

Philippe Starck habite à Cascais
Par Carlos P Il y a 3 Mois

Le plus grand designer contemporain est tombé amoureux de la baie de Cascais et a loué la maison d'une famille de la noblesse portugaise
 


Philippe Starck vit à Cascais, dans une maison louée, qui appartient à la Comtesse de Monte Real. C'est la maison qui est située à un niveau le plus élevé de la ville! Elle se trouve en haut de l’Avenue D. Carlos I, qui fait le coin avec le Largo da Cidadela. Elle a un emplacement unique, bien que sa construction ne soit à quelques mètres de la rue, ne possédant presque pas de jardin - malgré une petite piscine avec une étroite bande de terrain exposée sud.

 

La maison de la Comtesse de Monte Real à Cascais, où vit la famille Starck
 
Le plus grand designer du monde a 69 ans et n'a jamais cessé de chercher son endroit de prédilection pour vivre et travailler. Il a ou il a déjà eu des maisons en France, à Venise, à Formentera ... Des amis lui ont fait connaître le Portugal, et il est tombé follement amoureux de la baie de Cascais, plus précisément, comme il le dit lui-même, "du petit port de la ville". Fruit de ce coup de foudre, il a réussi à convaincre sa propriétaire de louer la maison avec la meilleure vue sur la baie, pendant un certain temps – et cela fait plus de 5 ans!

 

Voici la baie et le petit port de Cascais, qui ont attiré Starck à s’installer au Portugal
 

 La maison de la troisième Comtesse de Monte Real, Madalena de Melo et Faro, âgée de 78 ans, héritière du titre créé par le roi D. Carlos en 1907, veuve et mère de 4 enfants (y compris le seul garçon, Jorge, qui a participé à l'émission de téléréalité "Quinta das Celebridades" en 2004), a été construite en 1920. Le projet a été conçu par l'architecte Guilherme Gomes et elle est construite à l’endroit de l'ancien Palais du Comte de Monsanto, détruit lors du tremblement de terre de 1755.

 

C'est une maison d’un palais traditionnel convertie en une maison portugaise. Blanche, pleine de lumière et, depuis que Starck l'a louée, elle possède une clôture en bambou qui la protège secrètement de la route publique. Mais ce célèbre locataire de la famille Monte Real maintient une petite ouverture dans cette clôture de bambou qui permet d’avoir une vue sur la baie depuis la table, où il travaille, près de la fenêtre.
 

C’est de cette table que Philippe Starck développe sa créativité qui se traduit par des centaines d'objets, de meubles, de restaurants, d’hôtels, de bateaux, d’avions, de maisons, mais aussi de parfums et de vélos.

 

Le designer français a déjà créé des avions, des vélos. C'est avec l'une de ses créations qu' il se promène le week-end à la Herdade da Comporta (Fot.:Pibal)
 

Philippe Starck, avec sa quatrième femme Jasmine et sa cinquième fille Justice, 6 ans, a fait de Cascais son refuge et le centre de son activité professionnelle, bien qu’il soit souvent en voyage dans le monde entier à cause de son travail. Et c'est aussi dans notre pays où il passe les week-ends, dans une autre maison, entre deux plages: Praia do Pego et Praia do Carvalhal, à Herdade da Comporta. Comme voisins, il a des amis français: le décorateur Jaques Grange, l'ex-mannequin Farida Khelfa et l'homme d'affaires Henri Seydoux.
 

Le prochain projet de Starck au Portugal est la construction d'une maison au Alentejo, dans une propriété qu’il a déjà acquise dans une plaine de Grândola, où il produira du vin et de l'huile d'olive. Selon le designer, "le Portugal, ce sera pour toujours; aucune société ne possède les valeurs humaines que les Portugais possèdent".

 

Philippe, Jasmine et Justice Starck en promenade dans les rues de Cascais (Fot.:CP)
 

Malgré Grândola, le designer français n’a pas l’intention de quitter la maison de Cascais: propriété d'une famille noble de la fin de la monarchie, dont l'origine du titre de comtes, d’après ce qu’on dit, vient d’un jour de chasse avec le roi D. Carlos, qui, en arrivant près d'un ruisseau, n’a pas réussi à le passer.
 

C’est alors qu’Artur de Melo et Faro, l'un des chasseurs qui l'accompagnaient, n'a pas hésité et s’est accroupi pour porter le roi sur son dos. En guise de remerciement, Dom Carlos a déclaré qu’Artur serait un comte. - "Comte de quoi? ", demanda Artur, étonné. - "Comte de Monte Real, parce que je me suis juché sur tes épaules", répondit l'avant-dernier roi du Portugal, quelques mois avant son assassinat.

 

 

La maison de la famille Monte Real a été construite en 1920