CONTACT INVESTIR COMPORTA ALGARVE LE PORTUGAL

Les Cerâmicas na Linha: les plus belles assiettes portugaises achetées au kilo

Cerâmicas Portugaises
By Paula ALVES . 2 years

C'est un nouveau concept de vente de vaisselle et d'autres céramiques, sans avoir besoin d’acheter tout l’ensemble du service.

 

D’après João Galvão

 

La poterie est au Portugal (comme dans toute autre nation où l'argile existe), l'un des repères les plus distinctifs de la décoration populaire. Mais les Portugais s’entendent parfaitement avec le layout contemporain, qu'il soit italien ou nordique, de magazine, de marque ou qu’il soit très cher. Il a à la fois un côté pratique et décoratif, et souvent les deux en même temps; c'est une attitude très portugaise, depuis toujours, de mettre des assiettes accrochées au mur pour une question de décoration. Et aujourd'hui c'est de nouveau tendance, en adaptant les designs des assiettes et leur disposition pour obtenir un look plus contemporain.

 

Si elle est de bonne marque et bien conservée, la vaisselle prosaïque peut même devenir en quelques années un investissement; si on produit encore des formes et des modèles de céramiques utilitaires qui ont parfois des centaines d'années, d'autres sont presque saisonnières, et ce beau plat ovale avec ce design particulier…eh bien il se peut qu’il ne soit plus reproduit !

 

 

 

 

 

Au début de l'année 2011 et en apportant tout ce qu'elle avait appris sur la poterie pendant onze ans, Natália Pires a ouvert la première Cerâmicas na Linha à Oeiras. Le succès fut tel que cinq ans plus tard, elle ouvrit un deuxième magasin dans le centre de Lisbonne, au cœur du Chiado.

 

À l'exception des «joyaux de la couronne» - Bordallo Pinheiro et Costa Nova vendus à la pièce - tout le reste est vendu au kilo, d'une manière démocratique et non engagée: chacun paie ce qu'il prend.

 

Et le choix est immense et parfait, que ce soit pour un style shabby chic ou simplement chic. Ça peut coûter entre 3,80 € et 7,50 € le kilo, en fonction de la qualité et de la marque de la pièce; "Les prix ne sont ni moins chers ni plus chers que dans les autres magasins", explique Natalia, "ce n'est qu'un concept différent".

 

Pour que cela devienne un investissement, et parce que c'est un matériel fragile (comme disait Farah, serveur de Karen Blixen dans "Out of Africa", " yes Msabu, china, it can break "), la vaisselle doit être bien estimée. Bien sûr, elle doit être utilisée (c'est si triste quand vous avez de belles choses et que vous ne les utilisez pas, n'est-ce pas?)! Mais attention, évitez l'enfer du lave-vaisselle pendant que vous travaillez; des températures très élevées endommagent le vitrage à long terme, même si la pièce est compatible avec le lave-vaisselle.

 

 

 

 

Le plat qui coûte seulement 3,80 € le kilo peut apparaître dans vingt ans lors d’une vente aux enchères de Christie's comme "objet rare en céramique portugaise du XXème siècle" et avec deux chiffres de plus de ce qu'il a coûté.

 

Cerâmicas na Linha

Rua Dr. José da Cunha, 20B

2780-187 Oeiras

Tel: 21 457 5920

et

Rua Capelo, 16, ao Chiado

1200-087 Lisboa

Tel: 21 598 4813

 

Les deux: du lundi au samedi, de 10h00 à 20h00

Au Chiado, le dimanche aussi entre 12h00 et 20h00