CONTACT INVESTIR COMPORTA ALGARVE LE PORTUGAL

Spectacle et dégustation déconseillés aux moins de 18 ans à la Pensão Amor

Pensão Amor
By Paula ALVES . 2 years
Categories :
Visiter Lisbonne

Alice nos País dos Bordéis (Alice au Pays des Maisons Closes) est la pièce de Roger Mor qui est sur scène à la Pensão Amor

 

"Suivez-moi, les petits boutons!"

 

La devise est lancée au début de la pièce Alice no País dos Bordéis, écrite par Roger Mor. Le voyage de retour aux années 60 commence à l'entrée de la Pensão Amor, lors de l’achat du billet, quand le spectateur reçoit un double du Livre Sanitaire, que les prostituées devaient timbrer toutes les semaines à l'hôpital de Desterro, pour pouvoir exercer leurs fonctions.

 

Alice entre dans la pièce de façon bruyante et emmène ses «petits boutons» (nom attribué affectueusement par les prostituées) à un étage secret de la Pensão Amor, où se déroule la pièce. Les spectateurs reculent jusqu'au 19 septembre 1962, lorsque Salazar interdit la prostitution, ordonnant la fermeture des maisons closes au Portugal.

 

C'est avec Alice que nous traversons les différentes pièces à l’étage de la Pensão Amor, qui raconte aux futurs prostituées son histoire de vie, depuis l'enfance jusqu'au jour où elle a commencé à travailler au Cais do Sodré. Elle montre divers objets, tels que des bouteilles de parfum, des vêtements et des anciennes photos, dont certains faisaient partie de la Pensão Amor quand Mainside devînt propriétaire.

 

 

Alice no País dos Bordéis

 

 

Pendant 25 minutes, la durée de la pièce, le spectateur émerge dans l'univers d'Alice, la folle interprétée alternativement par Sofia Portugal et Francisco Beatriz. La prostituée parle d'autres prostituées, telles que Rita, l’allumeuse, l’entremetteuse qui vivait grâce à «ses petits boutons»; Guadeloupe, une femme béatifiée qui avait un autel rempli de vaisselle en céramique typique de Caldas da Rainha ou Jerónimo, l'homme auquel Ally rêvait de se marier, mais qui était en prison depuis quatre mois.

 

Cette pièce, un divertissement pur, a encore un énorme atout: elle est fondée sur une histoire vraie, qui apparait presque accidentellement à son auteur, Roger Mor. "La pièce vient au cours d'une histoire de recherche, que j'ai commencé à faire pour Mainside: créer un projet, appelé le Musée Érotique de Lisbonne, à la Pensão Amor. Nous avons fini par trouver une série d'histoires associées à l'espace, beaucoup d’aspects mentionnés dans la pièce s'inspirent d’histoires vraies, même si beaucoup de noms ont été changés et une grande partie de l'histoire est fictive", explique l'auteur.

 

Après une vaste recherche bibliographique et de témoignages personnels, aussi bien  de prostituées qui travaillaient à Cais do Sodré que de personnes qui y vivaient, Roger a commencé à "mijoter" la pièce. Pour l'auteur, un ancien journaliste, la pièce a le phénomène intéressant de «faire comprendre aux personnes, outre le côté érotique et sensuel qui s'associe habituellement aux prostituées, que celles-ci jouaient aussi un rôle important comme ambassadrices de Lisbonne. Elles étaient les premières à savoir les nouvelles qui arrivaient en ville. À tel point qu'il y en a eu quelques-unes qui ont fini par se marier avec des marins et qui sont parties au Japon, par exemple.

 

 

Alice no País dos Bordéis

 

 

"Fermez les jambes et ouvrez la bouche." 

 

Qui souhaite prolonger l'expérience ? Après la description suivante, vous aurez envie d’aller dans une autre pièce secrète avec Alice, où le chef Guilherme Spalk vous présente un menu de dégustation divisé en huit moments, préparé devant les spectateurs. Ce menu a le nom suggestif de Ferme les jambes et ouvre la bouche, évoquant tout l'univers de la pièce du début à la fin.

 

Le repas commence avec un hors d’œuvre en forme de coffret de maquillage, surnommé Les Préliminaires. Le rouge à lèvres est un pâté de moule, le blush cache les beurres de safran et de pignons, et le pot de crème vient rempli de fromage de la zone d’Azeitão. Tout le repas est bien arrosé, en commençant par un verre (ou plus, si vous le souhaitez) de champagne. Le chef, comme le reste de l'équipe, laisse les «petits boutons» à l’aise, en gardant le ton ludique d'Alice et en continuant la mise en scène.

 

 

Alice no País dos Bordéis

Un hors d’œuvre sous forme de coffret de maquillage

 

 

Après l’hors d’œuvre arrive une assiette avec trois entrées, de petite taille mais de grande saveur : Le Despertar dos Sentidos (l’Éveil des Sens) a des saveurs aussi intéressantes que le foie gras, le céviché et le churro; puis le Fogo de Paixão (Feu de Passion), avec du thon, de la rhubarbe et de l'umeboshi; le Beijo Francês (le Baiser Français) est un plat de poisson inhabituel avec de la sole, et bien entendu des huîtres, des épinards et du thé vert. Ensuite, la Boca Naquilo, une délicieuse soupe à l’oignon, avec du miso, des champignons et du jaune d'œuf.

 

Pour accompagner les repas, on boit du vin et on parle. Mais le repas est loin d'être terminé. Il manque le Désir Charnel, un délicieux plat avec du faisan aux amandes, au céleri et au maïs sucré. Ensuite, la plus grande surprise du repas : vous serez emmené à avoir les yeux bandés et à manger par la main de votre partenaire. Nous n’en dirons pas plus, de peur de ruiner l'expérience ! Le repas se termine par un Orgasmo, fait avec du chocolat, de la confiture de lait et du citron.

 

 

Alice no País dos Bordéis

Désir Charnel

 

 

Vous voulez embarquer dans cette aventure d’Alice? Dépêchez-vous, parce qu’il y a beaucoup de candidats pour être "les petits boutons". La pièce de théâtre et le repas pop-up devaient se terminer le 10 août, mais le nombre élevé de réservations a fait prolonger la date jusqu'au 28 octobre. Nous vous assurons que cela vaut la peine de connaître les réalités d’Alice et la Pensão Amor, en terminant par le fabuleux menu conçu par Guilherme Spalk.

 

 

Adresse: R. do Alecrim 19, 1200-014 à Lisbonne

Horaire:

Séances du mardi au samedi entre 18h30 et 21h30 (en portugais et anglais)

Séance + Dîner spécial (2 heures de durée): à 20h (anglais); à 21h (portugais)

Prix: spectacle 6 €; Spectacle + dîner 69 €

Acheter des billets ici

 

 

Photo Credit: Fernando de Pina Mendes